Banniere du site Chau-Toris

Test de campagne

War of Dominance

Créée par ZPM

  • Langue :
  • Cartes : 16
  • Version : 1.00
  • Nécessite Brood-War : Oui
  • Utilisation de mods : Non
  • Compatible StarCraft:Remastered : Oui
  • Contient des voix : Non
  • Multi-joueurs : Non
  • Races jouées :

TéléchargerTélécharger (3 Mio)

Description :

La campagne débute après la victoire finale de Kerrigan sur ses trois flottes adverses sur la plateforme Oméga. Seulement, ne lisez pas l'épilogue de Broodwar car cette campagne lui fait suite mais sans le prendre en compte. Donc, vous commencez avec Raynor et Zeratul, qui continuent ensemble la lutte contre Kerrigan (alors qu'ils sont censé s'être séparés et avoir disparu). La reine de pique est quant à elle toujours aidée de Duran (qui était censé l'avoir lâchée à la dernière minute). Entre ces protagonistes, l'éternelle bataille du secteur Koprulu continue de ci de là…

Testée par Le Bashar

Général :

Cette campagne ne part pas fort, déjà parce que, comme il est dit plus haut, elle ne s'accroche pas bien au scénario qu'elle veut pourtant prolonger. La trame générale du scénario n'est pas très originale et ne réserve que peu de surprise, par ailleurs, la plupart des missions sont sur le même modèle : détruire quelques babioles super protégées chez l'ennemi, dans une carte remplie (complètement remplie) de tourelles… C'est vraiment fastidieux. C'est dommage parce qu'il y a quand même quelques missions d'une grande qualité et en général la programmation est très bien maîtrisée.

1- Design des cartes

La quasi totalité des cartes sont tout simplement moche : les terrain forment des zones immenses et désertes, un peu comme si les cartes étaient trop grandes et que au moment de les remplir le créateur se dit : mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir y mettre ? Perdue dans le lot, quelques cartes sont pourtant vraiment fouillées. Pour résumer, toutes les cartes extérieurs sont loupée, les cartes installations de mission-commando sont superbes. Les ennemis possèdent toujours des bases d'une taille monstrueuse, bourrée de tourelles… Quand ils sont vaincus, on se rend compte que les cartes sont désespérément vides de tout.

Décomposition de la note :

  • Carte1 : 9
  • Carte2 : 5
  • Carte3 : 9
  • Carte4 : 12
  • Carte5 : 8
  • Carte6 : 18
  • Carte7 : 8
  • Carte8 : 10
  • Carte9 : 9
  • Carte10 : 6
  • Carte11 : 15
  • Carte12 : 10
  • Carte13 : 17
  • Carte14 : 17
  • Carte15 : 10 -> tiens le créateur a remarqué la présence des doodads. jetez donc un œil au curieux amas de doodads au sud de votre base (qui vous empêche de vous étendre d'ailleurs)
  • Carte 16 : 8

Note globale : 10.68/20

2- Scénario

Les retournements du scénarios sont très étranges et peu crédibles, notamment pour le début de la campagne Zerg où Kerrigan est presque en passe d'être vaincue. La mission où les Protoss blancs envahissent Sharukas montrent les mêmes symptômes : les "envahisseurs" sont encore plus fortifiés que les natifs… ? Pendant toute la campagne on suit l'histoire avec peu d'intérêt, et on a l'impression que les affrontements du secteur Koprulu ne sont qu'une finalement qu'une petite gue-guerre entre des enfants gâtés.

Décomposition de la note :

Briefing : 10/20
les briefings ne comportent pas beaucoup de fautes d'orthographe et ressemblent à des briefings. Vers le milieu de la campagne, ils ne semblent plus réglés, et défilent trop vite. Quelques essais sonores intéressants mais trop rares.

Scénario : 4/20
toutes les transmissions sur des cartes de glaces sont illisibles. Les autres sont de bonne qualité. Les objectifs de missions sont toujours assez clairs mais répétitifs et franchement barbants. Les forces ennemies ne sont jamais très bien définies et à chaque mission on a un peu de mal à comprendre qui sont les forces en présence. La dernière mission se termine sans épilogue et sans explications. On se demande même si la campagne est réellement terminée ? si c'est le cas, la fin est tout simplement navrante.

Note globale : 7/20

3- Programmation

La programmation est plutôt simple, mais les quelques évènements sont bien réglés et exempts de bug. L'une des cartes met même en œuvre des scripts peu courants (d'attaque nucléaire), sans problème.

Erreurs relevées :
  • Mission 7 : la fin indique un message de défaite au lieu de la victoire.
  • Mission 9 : même problème
  • Mission 13 : le scénario suivant ne se charge pas.

note globale : 14/20

4- Intérêt

Jouabilité : 3/10
On attend avec impatience les quelques missions commandos, vraiment sympathiques, car toutes les autres sont affreusement répétitives et particulièrement barbantes. Elles sont aussi amusantes que de nettoyer cm par cm un champ de mine.

Difficulté : 2/10
Dès la première mission vous êtes confronté à des ennemis qui remplissent la carte, ont des ressources illimitées, des milliers de tourelles et une IA de campagne difficile. Toutes les missions sont très difficiles pour la première partie, pour la deuxième partie avec les Zergs, certaines d'entre elles sont de niveau moyen. les mission commando sont par contre excellemment dosées. La 4ème mission est impossible : vous n'avez que des Fantôme et vous attaquez une base Zerg démente qui fait la moitié de la carte… cette mission est presque infaisable même avec le code d'invulnérabilité : sans commentaire.

Durée de vie : 8/10
Hé oui, c'est très long de nettoyer des cartes et des cartes de tourelles ennemies…

Note globale : 13/30

Note finale : 8/20